Get Adobe Flash player

Accueil

 

A 10 km de Conques, au pied du Kaymard, entre le Vallon de Marcillac et les

hauts plateaux de Lunel, la Safranière de Majorac à Pruines dans l’Aveyron, produit

un safran de terroir, cultivé à 700 m d’altitude, de façon naturelle et dans le pur

respect de son environnement.

 

Toute l’année accueil à la ferme

 

visite gratuite de la safranière et vente de produits

 

*Nous avons d’autres activités agricoles et pouvons être momentanément absents,
il est donc préférable de téléphoner avant une visite

 

 

AVEYRON terre de SAFRAN

 

 

 

Au commencement « ce fut l’or rouge du Rouergue, car l’AVEYRON fut terre de safran dès le XIIIè siècle. Arrivant d’Orient avec les croisades ou à partir des échanges commerciaux avec l’Espagne, les  routes rouergates du safran passaient au sud et au nord, dans un triangle Rodez – Albi – Saint-Antonin « 

 

Puis vint le déclin fin du XVIIIe siècle …

 

Aujourd’hui, émerge une renaissance de la production aveyronnaise qui – bien que confidentielle – est appréciée au delà des limites du département et « entend bien affirmer ses lettres de noblesse dans la qualité et la référence à un territoire ».

 

 

Venez partager notre passion et découvrir l’histoire du safran en terre d’AVEYRON !

 

 

 

Véronique ECHE – Majorac – 12320 PRUINES – P 06 65 09 57 67

veronique.eche@orange.fr.

Be Sociable, Share!

Evènements en 2013


Sortie le 15 mai - 18 € - dans toutes les librairies
éditions Rouergue




Ce mois ci des Moules au poireau et Safran !
style="color: #ad0000; font-size: medium;">

http://www.lesafrandemajoracenpaysruthenois.fr/conseils-idees-recettes/recette-du-mois-rv-gourmands

>

La magnifique récolte 2012 à visionner en colonne (plus bas) ou en cliquant sur le lien ci-dessous

http://www.lesafrandemajoracenpaysruthenois.fr/la-safraniere-de-majorac

http://www.lesafrandemajoracenpaysruthenois.fr/la-safraniere-de-majorac

Un peu d’histoire avec 1 plat du moyen âge, le MOURTAYROL

A l’origine, le « mortereuil » (ou « mortreux » en langue d’oïl, « mortayrol » ou « mourtayrol » en occitan), pot-au-feu des jours de fête, offrait d’abord cette panade très épaisse, à base de pain et d’un liquide pouvant être du lait ou du bouillon. Celui-ci se caractérisait par l’adjonction de safran, la culture de « l’or rouge » s’étant développée depuis des siècles dans le Rouergue, de même que dans l’Albigeois et le Quercy (voir safran du Quercy).

Il présente la particularité de faire à la fois office de potage, coloré au safran, et de plat. En effet, le potage est séparé du pot où il a cuit avec les viandes et les légumes. Safrané, il est versé sur une miche de pain en tranches et passé au four, pour donner cette panade onctueuse, bien trempée. Les viandes sont servies ensuite dans un plat

usages et vertus thérapeutiques du Safran au travers des temps et encore de nos jours ...

Rappelons les principales : Antalgique local, aphrodisiaque, tonifiant, antidépresseur, antispasmodique, antioxydant ...Suite par clic sur le lienvertus et usages thérapeuthiques

Slideshow
diaporama